Opération Mécénat Chirurgie Cardiaque

Opération de solidarité en février 2016 :

 

 

Photos de la  remise du chèque de la somme collectée par le Bon Sauveur pour Mécénat chirurgie cardiaque en présence de Fortune, petite camerounaise qui vient d’être opérée . 

 

 


   

Grâce à vos dons, nous avons relevé le défi et avons recueilli 18 549€ pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. Merci à tous pour votre générosité.

 

 

 

Déjeuner de Noël 25 dec. 2016

 

Le Vésinet : le repas de Noël contre la solitude a rassemblé 90 convives

>Île-de-France & Oise>Yvelines>Le Vésinet|25 décembre 2016, 16h50|MAJ : 27 décembre 2016, 11h00|0
Le Vésinet LP/E.G. , ce dimanche La paroisse Sainte-Pauline a organisé un repas pour les personnes isolées en partenariat avec la Croix-Rouge et le Secours Catholique. .
 
 

Cette fois, elle a dit « Stop, fini ! ». L’année dernière, dans son appartement de Chatou, Christiane, 85 ans, a passé les fêtes « comme au milieu du désert ». Ce dimanche, elle a poussé la porte de la salle paroissiale Sainte-Pauline, au Vésinet, qui accueillait son premier repas de Noël contre la solitude en partenariat avec la Croix-Rouge et le Secours catholique. 90 personnes en ont bénéficié.

« J’admire les bénévoles qui se démènent pour des gens qu’ils ne connaissent pas, commente Christiane devant son assiette de chips. Parfois, les proches n’en font pas autant ». Saumon, foie gras, poulet au gratin Dauphinois, fromage et gâteaux secs contre une contribution de 2 €. Le repas a été confectionné à partir de dons : ceux des paroissiens et de l’hôpital du Vésinet.

Hakima, une mère de trois enfants originaire de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), a accepté d’être responsable de cette opération « parce que c’est la meilleure façon de montrer que nous sommes des humains ». « Je donne un coup de main partout, à chaque fois que l’on a besoin de moi, confie-t-elle. Je ne suis pas pratiquante mais je défends la solidarité. » Inès, une autre organisatrice, est venue avec sa « casquette catho » : « Ma foi, mes convictions, je les assume en agissant », résume-t-elle.

Une dizaine d’adolescents, scolarisés en 1e au lycée du Bon Sauveur, ont aussi choisi de ne pas se mettre les pieds sous la table en famille cette année, pour participer à l’animation du repas. « Offrir ce moment, ça me fait du bien, dit Maxime, 16 ans. Mon cadeau de Noël, c’est le sourire des gens. »

A l’heure de l’apéritif, les conversations s’animent devant les nappes en papier. « Parler, voir du monde », c’est bien ce que Jean-Pierre, 55 ans, veuf depuis trois ans, est venu chercher. « Sinon que faire ? Où aller ? Avec qui ? », abonde sa voisine, 82 ans. Qui s’égaie en dégustant sa coupe de champagne : « Moi, c’est Francine, comme la farine ! » Eclats de rire autour de la table.

 

http://www.leparisien.fr/le-vesinet-78110/le-vesinet-le-repas-de-noel-contre-la-solitude-a-rassemble-90-convives-25-12-2016-6493959.php

«