Historique de l'Etablissement

Les dates importantes

La période 1922-1993 
  • 1922 : installation de la Congrégation des Filles du Bon Sauveur de Caen (fondée en1732), à Chatou et au Vésinet. Ouverture d’une pension de famille pour jeunes travailleuses.
  • 1928 : La Congrégation reçoit l’autorisation d’ouvrir une école de filles (externat et internat).
  • 1930-31 puis 1935-38 : Construction des bâtiments du collège actuel. 1935-1946 : Réquisition des locaux comme hôpital militaire puis occupation par les Allemands puis les Américains, les cours sont assurés à l’école paroissiale Jeanne d’Arc (Chatou) dont la Congrégation assure la direction depuis 1924.
  • 1946 : Récupération de la totalité des locaux et réouverture normale de l’ensemble de l’établissement en Octobre.
  • 1960 : Signature d’un contrat avec l’Etat conformément à la loi Debré.
  • 1967 : Inauguration du bâtiment de la Chapelle.
  • 1977 : La direction de l’établissement devient laïque.
  • 1983 : Introduction de la mixité.
  • 1991 (juin) : Pose de la 1ère pierre de la reconstruction générale de l’établissement.
  • 1992 (juin) : Fermeture définitive de l’internat.
  • 1993 (octobre) : Inauguration des nouveaux locaux.

Un peu d’histoire

Après la première guerre mondiale, la congrégation du Bon Sauveur de Caen envisage une fondation près de Paris. Son intention première était d’accueillir les sœurs missionnaires à l’étranger depuis 1904 et qui de passage à Paris, se rendaient à Caen, maison mère de la communauté. En effet, les lois de 1904 interdisaient aux religieux d’enseigner en France et beaucoup des sœurs enseignantes avaient dû partir exercer en Espagne, en Italie et au pays de Galles. 

En 1924, une fois installées à Chatou, au 26 avenue Victor Hugo au Manoir de la Garenne, les sœurs prennent en charge le patronage de la paroisse et fondent une pension de famille pour venir en aide aux jeunes filles de milieu déchristianisé en leur apportant la bonne nouvelle de l’Evangile. Ces jeunes filles sont pour la plupart employées à l’usine Pathé de Chatou, à la SNCF ou aux PTT ; elles logeaient au château et aux Tourelles (photos 1 et 2). La communauté prend cette année là également la direction de l’école Jeanne d’Arc à la demande de Monsieur l’Abbé Sarrazin, curé de Chatou.

1 – Le Château construit en 1867 (photo des années 1950)

JPEG - 16.8 ko

2 – Les Tourelles construites en 1872 (photo des années 1950)

JPEG - 14.9 ko

Parmi les premières sœurs arrivées, bien que la plus jeune, Madame Le Goas prend la direction du pensionnat.

En 1925, un internat est installé au château et aux Tourelles, les internes sont conduites chaque jour en classe à l’école Jeanne d’Arc.

En 1928, le pensionnat se développant est séparé de l’école paroissiale : les externes restent à Jeanne d’Arc, les pensionnaires suivent leurs cours dans un nouveau petit pavillon où se trouve actuellement l’infirmerie. Cette année-là autorisation est donnée d’ouvrir une école de filles à la condition que la directrice soit une laïque et que les sœurs n’enseignent pas.

En 1930, Mère Castel entreprend la construction des bâtiments des classes et d’une nouvelle chapelle en remplacement de la chapelle provisoire des Tourelles. Ce rez-de-chaussée d’origine est agrandi progressivement jusqu’en 1938 ; c’est encore de nos jours le collège.

Les élèves ne profitent pas longtemps de leurs belles classes neuves : à partir de 1939, les bâtiments sont occupés par un hôpital militaire français, puis par les allemands et enfin en 1944 par les américains. Dès octobre 1939, l’école secondaire est transférée au 3 avenue d’Aligre et fusionne avec l’école Jeanne d’Arc. Le Bon Sauveur prend également en charge pendant un an la direction de l’école paroissiale des garçons dont les maîtres sont mobilisés. En 1940, une partie des religieuses et des pensionnaires se réfugie au sein des communautés de Caen, Bégard et Trégastel.

La première rentrée d’après-guerre est celle de 1946.

3 – Les « classes » (photo des années 1950)

JPEG - 9.6 ko

4 – La communauté du 28 avenue Victor Hugo dans les années 1950

JPEG - 13.2 ko

5 – La communauté dans la fin des années 1980

JPEG - 15.2 ko

6 – La communauté détruite en 1991 : l’emplacement actuel des classes maternelles

JPEG - 12.3 ko

7 – Les Tourelles détruites en 1991 : l’emplacement actuel des bureaux administratifs. Elles abritaient la salle des professeurs, les salles de musique et d’EMT.

JPEG - 15.3 ko

8 – Plan du cadastre du Bon Sauveur avant les démolitions des années 1990 avec la ligne de séparation entre les villes de Chatou et du Vésinet

JPEG - 15.2 ko

«